Aurélia T./ Mon défi fou/ 2 comments

 

Digital Nomad - Astuces de voyageuse

Comme le titre le décrit si bien, mon objectif était de me débarrasser de tous mes papiers quels qu’ils soient (administratifs, professionnels, personnels). J’ai inclus dans cette catégorie les magazines, brochures, publicités, prospectus, mais aussi mes livres, mes photos, et ma collection de timbres.

Cette nouvelle mission ne fut pas une mince affaire !

 

Je ne pensais pas mettre autant de temps pour la réaliser.

Pour tout te dire, je n’ai pas encore été au bout de ce que j’avais prévu de faire.

J’ai souhaité faire cet article pour te montrer où en étaient mes réflexions et mes actes.

 

Le tri de mes « papiers »

J’ai commencé par tout regrouper sur une table (pochettes, classeurs, boîtes cartonnées, pochettes, trieurs, agendas, cahiers, caisses en métal, magazines, etc.).

La photo ci-dessous montre l’étendue de ma tâche !

Digital Nomad - Astuces de voyageuse

 

J’ai débuté par le plus facile : les magazines.

J’en ai gardé quatre que j’avais vraiment envie de lire. Pour les autres, je les ai proposés à ma famille et mes amis. Ceux qui n’ont pas trouvé preneur, je les déposerai dans les salles d’attente.

Des magazines de voyages, ça changera des magazines de presse people !

 

Ensuite, je me suis attaquée à tout ce qui est prospectus, publicités, billets d’entrée, souvenirs divers sous forme papier. Je me suis aperçue que j’avais conservé tout et n’importe quoi.

Mon statut de digital nomad, inspiré du minimalisme, m’allège d’un sacré poids.

 

J’ai mis de côté certaines places de concert, quelques billets d’entrée, des programmes de festival. Si j’ai le temps, j’aimerais les numériser. En souvenir…

Est-ce bien utile ? Regarderai-je un jour ces souvenirs de ma « jeunesse » ? ^_^

Si le temps me fait défaut, je m’en séparerai. Entre nous, je ne prends pas le temps de le faire maintenant, car j’ai d’autres actions à mener plus importantes. Mais j’espère sincèrement que j’aurai le temps de les scanner.

 

Que faire de mes factures, de mes relevés, de tous mes documents administratifs ?

Combien de temps dois-je les stocker ?

 

J’ai trouvé la réponse grâce à Internet bien sûr ! Il sait tout !

Voici le lien qui liste la durée de conservation à respecter pour chaque document : http://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/dgccrf/documentation/fiches_pratiques/fiches/papiers-a-conserver.pdf.

C’est un document officiel.

J’ai mis 2 petites journées – réparties sur une semaine – à classer tout ça. J’en ai jeté 80% car la plus part de mes factures n’étaient plus à conserver. Tout sera déposé dans les bennes du tri sélectif pour être recyclé. Maintenant, je demande à tout recevoir sous format électronique.

C’est mon côté écolo et protectrice de la nature.

 

En revanche, il y a des documents, comme les contrats de travail, les diplômes, les impôts par exemple, dont les originaux sont à conserver. Certains sont passées sous format numérique, mais pas tous.

Je ne peux, bien entendu, pas les emmener avec moi en voyage.

 

Aussi charmante soit une feuille d’impôt, je m’abstiendrai de lui trouver une place dans ma valise !

 

Quoi faire de mes documents à garder ? Où les stocker ?

Suivant que le document soit physique ou numérique, les options d’archivage peuvent être différentes. Pour chacune d’elles, je te dis ce que j’en pense.

Documents physiques et/ou originaux :

Le coffre-fort de la banque. Le plus, c’est qu’il est indestructible. Le moins, c’est qu’il est payant. Le prix peut aller d’environ 70 € par an pour le plus petit des coffres, à 225 € par an pour le plus grand. Reste à identifier la ville et la banque où louer ce coffre.

Le carton chez la famille ou les amis. Le plus, c’est qu’il est gratuit. Par compte, je ne suis pas à l’abri d’une erreur de manipulation, et que mon cher carton se retrouve à la poubelle. Adieu alors à son contenu ! En qui ai-je le plus confiance ? Mon carton, sera-t-il entreposé dans un endroit à l’abri de la lumière et de l’humidité ?

Le garde-meuble. Cette solution est recommandée si je décide de garder du mobilier dans un garde-meuble. Mon carton y trouvera certainement une petite place. Sera-t-il à l’abri du vol et de l’humidité ?

Digital Nomad - Astuces de Voyageuse

 

Documents numériques :

Le disque dur externe. Pour 1 To de stockage, il faut compter environ 80 €. J’ai déjà deux disques durs externes. Pour moi, le coût n’est pas pris en compte. Un inconvénient majeur de ces enregistrements est leur durée de vie. En moyenne, le disque dur externe perdure cinq ou sept ans. Cela peut être parfois beaucoup moins s’il subit un choc, ou s’il est entreposé dans un endroit inapproprié (chaleur, humidité, etc.). Au bout de combien de temps devrai-je vérifier si mes documents sont toujours consultables ?

Les coffres-forts numériques. De plus en plus de banques et d’assureurs le proposent. L’inconvénient c’est qu’ils peuvent le fermer n’importe quand, pour quelques raisons que ce soit. Mon assureur m’en propose un gratuitement, avec un espace de stockage illimité si je conserve au moins deux types de contrat chez lui. Serait-ce toujours le cas une fois devenue digital nomad ?

L’archivage dans le Cloud (en ligne). Les premiers Go de stockage (en moyenne 20Go) sont souvent gratuits. Si la quantité n’est pas suffisante, le prix pour l’augmenter sera de 1 à 5 euros par mois. Le plus gros inconvénient de cette solution est la confidentialité des données détenues. Suivant le pays, les lois régissant la confidentialité et l’accès aux données sont différentes. Pour faciliter toute réclamation, je privilégierai une société française. Que se passe-t-il si elle ferme ou qu’on me vole mes données ?

Digital Nomad -Astuces de voyageuse

 

Mes livres, mes photos et ma collection

J’ai donné ma collection de timbres à ma mère. Elle fut ravie. Moi, j’ai eu un petit pincement au cœur. Pas facile de m’en séparer, même si je sais que ma collection est entre de bonnes mains.

Mes livres

J’adore tenir un livre entre mes mains, sentir son odeur, sauter des pages, revenir en arrière… Certains ont beaucoup de valeur pour moi. Surtout ceux qui m’ont permis d’évoluer et de devenir la femme qui va réaliser son rêve de voyager tout en travaillant.

Me démunir de mes livres est pour l’instant difficile.

 

Je remets cette action à plus tard. Au final, je n’aurais qu’à les donner à mes proches, ou les déposer dans une boite à livres.

C’est la même chose pour mes photos. Dur dur de m’en défaire. Mais contrairement aux livres, je pourrai les scanner pour les sauvegarder. J’ai donné mes albums photos, traditionnels ou créés sur internet, aux proches concernés. Idem pour certaines photos.

Dans ma liste des documents « papiers », j’avais oublié une catégorie, et non des moindres : les cartes postales

La décision fut vite prise : je m’en sépare !

 

Je ne peux pas me permettre de perdre de la surface de stockage pour des souvenirs dont les expéditeurs ont certainement oublié l’existence. A certaines exceptions près, idem pour les lettres personnelles, je prévois d’en numériser. Si j’ai le temps…

J’ai regroupé mes documents et mes photos à scanner, pour en faire la sauvegarde d’un seul jet. Plus tard.

 

 

J’ai décidé de ne pas mettre tous mes œufs dans le même panier.

Il ne faut pas oublier que certains documents doivent être conservés à vie, et qu’il y en a d’autres auxquels je tiens énormément. Je n’ai pas envie qu’ils disparaissent.

J’ai pris la décision de stocker mes documents en utilisant différentes solutions.

 

À ce jour, j’enregistre mes factures (électricité, eau, gaz), mes relevés de compte, et mes documents numériques, sur un disque dur externe. Concernant mes factures, une fois devenue digital nomad, et en vadrouille autour du monde, je n’en aurais plus. Cependant, je dois les détenir encore pendant plusieurs années. Je laisse mes factures sauvegardées sur le disque dur. En revanche, pour mes relevés de compte, je les archiverai en ligne.

Mon disque dur externe conservera mes documents numériques. Je le stockerai dans un coffre-fort d’une banque avec mes documents originaux.

J’effectuerai également une copie numérique sur 2 services de stockage en ligne différents. Au cas où l’un des deux services disparaît, il me restera l’autre.

 

Bilan de mon objectif : Zéro Papier !

Le principe était simple : me débarrasser de tous mes papiers !

Mission presque accomplie ! 😉

 

Je vois la couleur de ma nappe maintenant !!

Digital Nomad - Astuces de voyageuse

Je pense qu’en une petite journée, j’aurai sélectionné mes livres et scanné ce que je souhaite.

Entre nous…

Ce ne fut pas facile de me séparer de plusieurs années de ma vie.

 

 

Et toi ? Quelle est ta motivation pour trier ta paperasse ?

Partage tes réactions dans les commentaires ci-dessous, avec les lectrices du blog Astuces de voyageuse.

Si tu veux obtenir 30 Go de stockage sur Hubic (site de stockage en ligne français) au lieu de 25Go, laisse-moi ta demande ici. 

 

Crédits photographiques : Aurélia T.

Si tu penses que cet article pourrait être utile à quelqu’un, merci de le partager.

Share this Post

2 Comments

  1. Bonjour et merci pour cet invitation à l’allègement. Je fais régulièrement du tri et du vide, mais pour l’instant, je reste un peu résistante au tout numérique. Un reste de plaisir à feuilleter mes livres, à en retrouver un par hasard au moment où je ne l’attendais pas. Une expérience de province “coupée du monde”, avec 2 semaines de coupure internet, pas d’imprimante pour le justificatif de domicile nécessaire à l’inscription… Et des documents numériques d’il y a 10 ans inouvrables ou illisibles car trop d’évolution au niveau logiciel et connectique informatique.
    J’utilise donc beaucoup le numérique pour des recherches, et pour les documents que je n’ai pas besoin de garder, mais je dois avouer que le papier a encore une belle place chez moi. Alors ton article tombe à pic pour m’inviter à une nouvelle réflexion !

    1. Merci Sandrine pour le partage de ton expérience !
      N’hésite pas à me solliciter dans ta nouvelle réflexion.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.